Elle est à nous, pour toujours ...

C’est une tâche bien ambitieuse et difficile que celle de vouloir raconter notre histoire. D’autant plus que cette dernière est faite d’un mélange d’événements et de sentiments encore bien diffus dans nos esprits.

Et pourtant, il y a à peine un an que nous sommes partis à la découverte de cette petite ville d’Epinal, le cœur rempli de craintes, de doutes et néanmoins guidés par une conviction et une détermination inexplicable.

Les dernières nuits ont été bien agitées : notre projet se concrétisait enfin. Tout devenait réalité et nous nous demandions si nous n’étions pas sur le point de commettre la plus grande erreur de notre existence. Nous allions rencontrer Noémie, petite fille trisomique de 2 ans, et la ramener chez nous. Elle allait devenir notre enfant, tout comme le sont Julien, Loïck et Séverine. Allions-nous lui plaire ? Allait-elle nous plaire ? Allions-nous vivre ensemble la magie d’une nouvelle naissance ? Et si elle nous rejetait ? Et si force et courage venaient à nous manquer ? Tant de questions et si peu de réponses …

Les quelque 400 kilomètres de route n’ont apporté aucun soulagement. Nos esprits n’étaient que tourment lorsque nous avons arrêté notre véhicule devant les locaux de la préfecture d’Epinal. Tout était encore si irréel, si impossible …

Bienvenue et formalités d’usage. Petit repas sans grande faim. Déplacement au domicile de la famille d’accueil. Puis ce moment, à la fois tant attendu et tant redouté. Elle était là, assise parmi quelques jouets, à nous dévisager curieusement avec au fond de ses yeux une lueur d’inquiétude face à ces nouveaux venus. Que dire alors, si ce n’est qu’en l’espace de quelques secondes, tous nos doutes se sont dissipés. Notre ciel est devenu merveilleusement bleu et toutes nos questions ont trouvé réponse au travers d’un premier sourire. Elle était à nous, pour toujours …

Les débuts parmi nous n’ont pas été faciles pour Noémie. Dans sa famille d’accueil d’Epinal, où elle semblait recevoir tout l’amour dont elle avait besoin, elle menait toutefois une existence calme, retirée et sans grande stimulation. Sa vie sociale était très restreinte, ses journées se résumant à de nombreuses heures qu’elle passait seule avec quelques jouets dans une petite chambre et le jardinet de leur maison.

Imaginez donc le choc pour Noémie lorsque, «débarquant» chez nous, elle a fait la connaissance de ses deux frères, de sa sœur et d’une ribambelle de voisins, camarades de classe, amis et parents. Tous l’attendaient avec impatience et se sont précipités sur elle tant ils se réjouissaient de faire sa connaissance. L’institutrice de notre village avait même préparé les classes primaires à la venue d’une petite fille un peu hors du commun …

Noémie a néanmoins fait la preuve d’un grand courage et d’une étonnante faculté d’adaptation. Il a bien sûr fallu la rassurer et l’encourager au quotidien, mais nous devons admettre qu’elle nous a vite rendu la tâche bien facile.. En l’espace de quelques semaines, le bébé introverti et craintif qu’elle était s’est transformé en une ravissante petite fille, ouverte, souriante, rieuse, drôle et déjà bien bavarde !

Avec son magnifique sourire, Noémie a ainsi conquis tout son entourage et rapidement fait sa place au sein de notre famille. Comment imaginer aujourd’hui un seul instant de notre vie sans notre petite fille «venue d’ailleurs», puisque désormais convaincus que nous sommes faits les uns pour les autres ?

par Barbara et Stéphane, famille «Emmanuel»